Les Konversations, podcast #2 avec Séverine Zientarski:

Saison 1

Dans cette saison, on discute et l'on revisite, réinterprète la salle d'attente Dans cet épisode avec Séverine Zientarski, on discutera : Salle d'attente Le nerf trijumeau Le bruxisme Les gouttières occlusales Les métiers de dentiste et occlusodontiste Prenez le temps de regarder ou d'écouter cet épisode, et partagez vos ressentis et posez vos questions en commentaires. Grâce à vous, lacephalee pourra encore améliorer son contenu pour vous !

Dans cet épisode, je discuterai avec Séverine Zientarski du rôle du trijumeau dans la douleur de face. Nous abordons aussi comment encadrer le bruxisme, la place de la gouttière occlusale et surtout cette spécialité qu’est l’occlusodontiste et le rôle de celui-ci dans la prise en charge de patients souffrant de douleur orofaciale.

La salle d’attente est bien souvent détestée et entraîne beaucoup d’appréhensions. Ce moment est devenu encore plus anxiogène depuis la période COVID. La manière dont la salle d’attente est disposée peut fortement conditionner votre anxiété. 

La salle d’attente va permettre au professionnel de la santé de vous observer que ce soit au niveau de vos positions,  de certains signes de stress,… et ainsi le thérapeute que vous allez consulter va pouvoir se faire une première idée de vous. 

Le nerf trijumeau innerve la face grâce à ses 3 branches : 

  • La première branche innerve la mâchoire inférieure + les dents, 
  • La deuxième branche innerve la mâchoire supérieure + les dents,
  • La troisième branche innerve la zone autour de l’œil ainsi que le front. 

Lors d’une rage de dents, le problème initial est la dent douloureuse. Le nerf va transmettre l’information douloureuse au cerveau ce qui va “entretenir” l’inflammation. Plus la douleur va durer dans le temps, plus l’inflammation va s’étendre aux autres branches du nerf trijumeau. Plus la douleur est présente longtemps, plus elle peut devenir irradiante : “vous ne ne savez plus trop si vous avez mal plus en bas ou en haut” “parfois vous avez l’impression d’avoir une douleur lancinante dans la tête”, ces sensations sont liées à l’inflammation des différentes branches du nerf trijumeau. 

Si vous évoquez la présence de maux de tête ou de douleurs à la mâchoire lors de votre consultation chez le dentiste, son premier réflexe sera de contrôler vos dents via une radiographie et un check-up visuel afin de s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes sous-jacents de gencive ou d’infection. 

La radiographie panoramique est obligatoire si elle n’a pas été faite récemment. Elle permet de voir toutes les structures osseuses ainsi que tout ce qui se trouve en-dessous des dents (racines,..). Elle permet d’exclure certaines causes dont l’infection mais ne permet pas de poser un diagnostic.  

Vous serez peut-être amené à consulter un occlusodontiste en cas de douleur au niveau des dents ou de la mâchoire et en l’absence de problème structurel visible dans la bouche ou à la radio. 

L’ occlusodontiste va vous écouter et vous poser des questions afin de décortiquer votre problème et voir s’il est capable de vous aider ou si votre problème est plutôt du ressort d’un autre thérapeute tel qu’un neurologue, un kinésithérapeute.. Le traitement de votre douleur pourrait être « multifacette », c’est-à-dire que vous pourriez être traité simultanément par un occlusodontiste et un kiné par exemple, qui utilisent 2 techniques de traitement complètement différentes mais dont le but sera de diminuer votre douleur et d’améliorer votre fonction.

Quelles sont les pathologies traitées par l’occlusodontiste ? Son champ d’action tourne autour des dysfonctions et des douleurs de mâchoire ainsi que des céphalées et des douleurs de nuque. 

Par dysfonction, on comprend les claquements au niveau de la mâchoire, les limitations d’ouverture buccale, les difficultés et douleurs à la mastication mais aussi le bruxisme (tension ressentie dans la bouche).

Si votre douleur au niveau de la mâchoire perdure, est-ce grave ? Pas forcément, cela dépend fortement de la cause de votre douleur. Dans la majorité des cas, rassurez-vous, ces douleurs finissent par partir seules. Le fait de ne pas venir consulter immédiatement ne va pas aggraver votre problème.  La gouttière fait partie des traitements possibles mais n’est appliquée de manière systématique. Il n’est pas nécessaire de se rendre chez un occlusodontiste pour faire une gouttière, tous les dentistes en sont capables.  

par Manon Pierard


Bibliographie : 

Manrriquez SL, Robles K, Pareek K, Besharati A, Enciso R. Reduction of headache intensity and frequency with maxillary stabilization splint therapy in patients with temporomandibular disorders-headache comorbidity: a systematic review and meta-analysis. J Dent Anesth Pain Med. 2021;21(3):183. doi:10.17245/jdapm.2021.21.3.183

Almășan O, Hedeșiu M, Băciuț M, Buduru S, Dinu C. Physiotherapy and occlusal splint treatment in myalgia, cervi-cogenic headache, and arthralgia: a case report. Balneo and PRM Research Journal. 2022;13(Vol.13, 3):518. doi:10.12680/balneo.2022.518

Saha FJ, Pulla A, Ostermann T, Miller T, Dobos G, Cramer H. Effects of occlusal splint therapy in patients with migraine or tension-type headache and comorbid temporomandibular disorder: A randomized controlled trial. Medicine (United States). 2019;98(33). doi:10.1097/MD.0000000000016805

X