Les Konversations podcast #1 avec Dominique Herman

Saison 2

Dans ce premier épisode de la saison 2, je parle avec une collègue kinésithérapeute, Dominique Herman des vertiges. En effet, on sait que nombreux de nos patients souffrant de céphalées peuvent présenter des sensations vertigineuses, voire des nausées. On vous réexplique comment fonctionne l’oreille interne et son utilité. Elle vous expliquera aussi l’approche de rééducation et des exercices qui peuvent être mis en place.

La salle d’attente est la première étape d’une consultation. Elle doit être conviviale et rassurante. Cela pourrait vous donner une idée de la personnalité du thérapeute ou du cadre dans lequel vous serez pris en charge. 

Dans le cadre des vertiges, la pièce devrait être habillée en évitant trop de murs blancs et de miroirs, les motifs répétés. Les personnes vertigineuses sont souvent mal à l’aise avec la réflexion de la lumière, ils ont besoin d’une accroche visuelle.  

Il est important de savoir que l’anxiété accompagne vos vertiges et l’angoisse les augmente. L’anxiété augmente votre dépendance visuelle et celle-ci est une conséquence du vertige, c’est la surutilisation de votre vision périphérique. Dès que vous êtes dans un espace plus vide ou devant un miroir, ça augmente votre dépendance visuelle qui provoque de l’anxiété et donc augmente vos symptômes.

La bonne vision de l’équilibre, différente de l’acuité visuelle, est la vision d’un point. Si une personne sans vertige tourne la tête, l’oeil va se focaliser sur un point alors que si vous souffrez de vertiges, quand vous tournez vite la tête, cela crée un déplacement de votre champ visuel et provoque une fraction de seconde ou l’image est trouble avant qu’elle redevienne fixe. Une sensation désagréable est présente après cet épisode. 

En fonction de l’arrivée de vos premiers symptômes de vertiges, on pourra les classifier en 3 catégories : les vertiges positionnels paroxystiques bénins, les vertiges progressifs ainsi que les vertiges associés à un autre problème comme la migraine par exemple.

Si vous souffrez de migraine et que vous ressentez une sensation de vertiges, vous pouvez présenter une instabilité. 

L’instabilité est un problème périphérique qui peut être une névrite vestibulaire. C’est une atteinte du nerf de l’équilibre dans l’oreille interne qui engendre dès le départ un nystagmus spontané pouvant durer plusieurs heures à plusieurs jours. Une déviation de la marche du même côté est également présente. 

Conseil et exercice  : regarder un point fixe devant vous lorsque vous vous déplacez et surtout évitez de regarder à droite et à gauche, ce qui pourrait vous créer de l’inconfort. Vous pouvez réaliser un petit exercice assez simple : vous prenez votre doigt ou un bic et vous allez le faire défiler doucement de gauche à droite et inversement tout en le suivant du regard. Vous allez le faire quelques fois d’affilée et vous devez l’arrêter dès que cela devient inconfortable. Petit à petit, vous augmentez le nombre de répétitions. 

Les saccades oculaires créent un défilement au niveau de l’œil différent d’un patient avec un vertige rotatoire vrai (VPPB). Ces saccades sont provoquées par des mouvements linéaires rapides des yeux. Ce vertige s’inverse lorsque vous vous asseyez.

Le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) est très fréquent. Il est unilatéral. Ce vertige dure moins d’une minute mais subsiste le plus fréquemment entre 10 et 15 secondes. 

Ce sont des petits cristaux (otolithes) situés dans un canal semi-circulaire de l’oreille interne qui se décrochent. Quand les cristaux bougent, cela provoque un nystagmus, c’est-à-dire un mouvement rotatoire géotrope ou horizonto-rotatoire. Le thérapeute peut déterminer le canal atteint grâce au mouvement des yeux. 

Pour le testing, le kinésithérapeute vous placera sur le côté provoquant les symptômes pour observer les mouvements au niveau de vos yeux. Il sera toujours effectuer des 2 côtés. Par la suite, le kinésithérapeute pourra faire une manœuvre libératoire pour remettre les cristaux en place.


Bibliographie : 

Neuhauser, H., & Lempert, T. (2009). Migraine-Associated Vertigo: Diagnosis and Treatment. Current Opinion in Neurology, 22(1), 1-7.Beh, S. C., & Masrour, S. (2020). Migraine-Related Vertigo and Vestibular Migraine: New Insights Toward Diagnosis and Treatment. Frontiers in Neurology, 11, 603408.

X